Ensecret, ensecrètement. Ensecrèter, désensecrèter.

Etape finale du montage d’une marionnette à fils où l’on relie le *contrôle à la poupée par le moyen des fils. L’ensecrètement consiste à établir une suspension équilibrée à la hauteur prévue pour la manipulation, et à disposer les fils de façon à pouvoir faire exécuter à la poupée une série de mouvements choisis.
Pour effectuer l’ensecrètement, la poupée doit donc être suspendue, au moyen d’un fil et d’un crochet provisoires, de façon à avoir le dessous des pieds à la distance souhaitée par rapport au contrôle. Cette distance dépend du dispositif théâtral prévu (manipulation de plain-pied ou manipulation depuis un *pont – plus ou moins surélevé par rapport au plateau). On commence par assurer la suspension et l’équilibre horizontal de la marionnette en plaçant en premier les fils de soutien du corps (fils d’épaule pour un personnage humain) et/ou on assure le soutien et l’équilibre de la tête, toujours en attachant les fils à la poupée pour ensuite remonter vers le contrôle. On peut alors supprimer le soutien provisoire de la poupée, le contrôle suffisant désormais à sa suspension et à son équilibre. Les autres fils seront ensuite placés en fonction des mouvements souhaités, qui dictent leur longueur et leur tension, toujours en partant du bas.
On dit qu’un marionnettiste à fils « ensecrète » sa marionnette. Lorsqu’un marionnettiste donne ou vend ses marionnettes, il arrive parfois qu’il la « désensecrète » afin de ne pas trahir ses secrets de fabrication. Cette pratique est cependant moins fréquente de nos jours.

Étymologie

Terme composé à partir du mot "secret". Rappels étymologiques et historiques sur quelques sens du mot "secret", en lien avec l'usage qu'en fait le lexique marionnettique : 1. Début 12e siècle : « ce qui doit être tenu caché, ne doit pas être révélé » (lié au sacré), 2. 1130-40 « ce qui ne peut être compris, connu; ce qui n'est pas apparent » (Wace, Conception N.D., 1526 ds T.-L.), 3. 1269-78 « moyen connu de quelques-uns pour obtenir un résultat » (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 5376). Parmi d'autres significations, on remarquera un des usages techniques du mot "secret" : 1496 « système, mécanisme employé pour la représentation d'un mystère » (doc. Arch. Saône ds Gdf. Compl.), 1690 secret (d'une machine, d'une serrure) (Fur.)

Langue : français

Anglais : Stringing

Espagnol : Encordelar


Ensecret, ensecrètement. Ensecrèter, désensecrèter.


Présentation

Type(s) de marionnette(s) utilisé(s) : marionnette à fils

Références

Sources : Témoignage de Marion Chesnais, Marcel Temporal, Comment construire et animer nos marionnettes, Armand Colin Bourrelier, 8e édition, 1969. Etymologie : Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales (http://www.cnrtl.fr).

Copyright : Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée

Référence notice : PAM-LEXIQ-00208

Mise à jour : 18/07/2012


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.