Wang Fo d’après Margueritte Yourcenar, par les Marionnettes d’Angoulème – Cie Belezy

Dans la Chine du Moyen Âge, un vieux peintre du nom de Wang-Fô peignait des tableaux magiques, où les animaux, les personnages devenaient vivants et bougeaient. Un jour, l’empereur le convoqua avec son disciple Ling pour le menacer d’un terrible châtiment : avoir les yeux brûlés et les mains coupées. Avant d’exécuter sa sentence, il ordonna à Wang-Fô de terminer une toile inachevée. Grâce à la magie de sa peinture, Wang-Fô fut sauvé, ainsi que son disciple.
Comment Wang-Fô fut sauvé est une nouvelle du recueil Nouvelles orientales de Marguerite Yourcenar, publiée pour la première fois dans la Revue de Paris en 1936.


Wang Fo d’après Margueritte Yourcenar, par les Marionnettes d’Angoulème – Cie Belezy


Présentation

Lieu de conservation : Le Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette

Période : 20e siècle

Nature du document : diapositive

Type : photographie couleur

Dimensions : 2,4 x 3,6 cm

Pages : 1

Type(s) de marionnette(s) utilisé(s) : bunraku

Identité(s) associée(s) : Compagnie Marionnettes d’Angoulême – Michel Bélézy

Références

Fonds ou collection : Centre national des marionnettes (CNM)

Mode d'acquisition : don (héritage CNM à la création du Théâtre de la Marionnette à Paris)

Copyright : © Marionnettes d'Angoulême

Contact Copyright : mario16@wanadoo.fr

Référence notice : PAM-IMAGE-004036

Mise à jour : 29/12/2011


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.