Plexus polaire

Biographie

Plexus polaire est né d'une envie de créer des passerelles entre les projets, de conserver une cohésion et une cohérence sur l'ensemble des spectacles et des différentes propositions artistiques.
« À travers les marionnettes nous pouvons concrétiser des éléments abstraits et exprimer de manière directe des sensations, des états, et des ressentis qui sont parfois difficiles à mettre en mots.
Nous voyons l'utilisation de marionnettes dans un spectacle comme un élément qui ne se doit pas d'être purement esthétique mais qui résulte d'une nécessité dramatique. Les choix des matériaux, et des types des manipulations, n'engendrent pas seulement la forme extérieure du spectacle ; ils sont au centre de notre réflexion, et les histoires proposées ne peuvent pas être racontées sans les marionnettes.
Les gestes, les mouvements et les espaces qui se développent entre les corps racontent des émotions identifiables sans références culturelles ou éducatives. Les images et situations qui s'animent sur le plateau expriment le coeur même du sujet, et nous parlent sans nécessairement passer par l'explication.
Nous choisissons souvent de travailler avec des marionnettes qui sont un double ou une reproduction d´un humain. Cherchant à développer la relation entre la marionnette et l'acteur-marionnettiste, à jouer du trouble créé du fait que l'on ne sait plus qui manipule qui.
Le fait que la marionnette - qui est un objet mort - paraisse parfois plus vivante que l´acteur qui se met au service de cet autre corps, évoque de nombreuses thématiques physiques, psychologiques et sociales. Dans cet espace qui se compose entre les deux niveaux de présence, apparaît la distance juste. Ce détachement, suscité par la marionnette, donne une liberté qui permet d'aller plus loin, d'aborder des éléments plus violents ou plus intimes, propre à la nature humaine, sans franchir la frontière du désagréable ou de la provocation.
Dans cette perspective une démarche d'auto-observation est proposée aux spectateurs, plaçant l´humanité au coeur de ma recherche.
Le roboticien japonais Masahiro Mori utilise le terme « Uncanny Vally », ou « la vallée dérangeante » en français, pour expliquer la réaction psychologique envers l'imitation humaine. Il parle de cette vallée en tant que zone à franchir, zone dans laquelle chaque progrès fait vers l'imitation humaine amènera plus de rejet, avant d'amener finalement une acceptation plus grande.
Nous trouvons qu'il est intéressant d´utiliser ce trouble. Non pas pour mettre mal à l'aise, mais pour pouvoir aborder certaines choses un peu plus objectivement ».

Spectacles :
2011 : Signaux
2012 : Opéra Opaque
2013 : Before I Burn Down

Images

Textes


Plexus polaire


Présentation

Type : troupe / compagnie / collectif

Fonction / métier : acteur-marionnettiste

Date de création : 2008

Dates : 2008

Période : 21e siècle - 1e moitié

En savoir plus

Voir aussi (événements) : Opéra Opaque, par la compagnie Plexus polaire.

Voir aussi (identités) : Yngvild ASPELI, Laura SILLANPÄÄ, Guillaume HUNOUT, Polina BORISOVA, Pierre TUAL

Références

Sources : http://www.plexuspolaire.com/compagnie [consulté le 8 juillet 2013]

Référence notice : Plexus polaire

Mise à jour : 02/04/2015


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.