Li Tien-Lu

Marionnettiste taïwanais maître de la marionnette à gaine chinoise.

Biographie

Li Tien-Lu est issu de la quatrième génération d'une famille de marionnettistes taïwanais. Il a appris l'art de la marionnette traditionnelle à gaine chinoise avec son père et le maître Chen Po originaire de la province chinoise du Fukien.

En 1931, il fonde la compagnie I Wan Jan, avec qui il développe pendant plus de 60 ans l’art de la marionnette à travers les différents courants Nanguan, Beiguan et Weijang. Interdit de jouer par les Japonais, colonisateurs de Taïwan jusqu'en 1945, il survit comme acteur d'opéra de rue.

Ce parcours a fait de lui un artiste polyvalent, aussi attentif à la mise en scène qu'à la musique et la dramaturgie. Dans les années 50, il introduit ainsi de nouveaux styles musicaux plus dynamiques pour revitaliser ses pièces. Dans les années 60, il crée des mises en scène grandioses avec décors mobiles.

En 1974, il ouvre des cours de marionnette destinés aux jeunes du monde entier. Bon nombre de ses anciens élèves créent leur propre compagnie. Lu Tien Lu forma également des élèves occidentaux à la marionnette à gaine chinoise, tel que Jean-Luc Penso, fondateur du Théâtre du Petit Miroir, ou encore Pierre Blaise, créateur du Théâtre Sans Toit.

En 1979, il est l’un des premiers marionnettistes taïwanais à venir présenter son art en France, à l’INALCO. Il renouvelle l’expérience en 1989 au Festival Mondial de Charleville-Mezières et en 1998 au Festival d’Avignon.

En 1995, pour sauvegarder le patrimoine du théâtre de marionnette taïwanais, Li Tien-Lu crée un musée, équipé d’une salle pour programmer des spectacles et d'une importante bibliothèque, ainsi que la Li Tien-lu Hand Puppet Theatrical Foundation. Il a ainsi joué un rôle primordial dans le développement du théâtre de marionnettes à Taïwan et la popularisation de la marionnette à gaine chinoise à l’échelle mondiale, ce qui lui valut d’être nommé Grand Maître des Arts populaires et reconnu comme un Trésor National Vivant à Taïwan.

Sa célébrité est telle que le cinéaste Hou Hsiao Hsien réalisa en 1992 un film sur sa vie, Le Maître de marionnette (Grand Prix du Jury au Festival de Cannes), dans lequel Li Tien-Lu joue son propre rôle âgé. Il avait joué auparavant dans trois autres films du cinéaste, Poussière dans le vent (1986), La Fille du Nil (1987) et La Cité des douleurs (Lion d'or de Venise, 1989).

Il décède au mois d’août 1998, après avoir transmis ses fonctions en 1989 à ses fils Chen Hsi-Huang et Li Chuan-Tsan, ainsi qu'à son élève Lin Chin-Lien.


Li Tien-Lu


Présentation

Type : acteur-marionnettiste

Fonction / métier : formateur, marionnettiste

Date de création : 1910

Dates : Né en 1910 à Taïwan. Décédé en août 1998.

Période : 20e siècle

Localisation : Taïwan

Type(s) de marionnette(s) utilisé(s) : marionnette à gaine chinoise

Mots clefs : Asie, cinéma

Voir aussi (identités) : Théâtre du Petit Miroir, Pierre BLAISE, Penso, Jean-Luc, Li Tien-lu Hand Puppet Theatrical Foundation, Chen Hsi-Huang, Li Chuan-Tsan, Lin Chin-Lien

Références

Sources : Site internet du Théâtre du Petit Miroir ; site International Movie DataBase ; n°12.

Référence notice : Li Tien-Lu

Mise à jour : 02/04/2015


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.