Georges LAFAYE

Artiste français ayant joué un rôle majeur dans l’avènement de la marionnette moderne.

Biographie

Georges Lafaye se destinait à une carrière de médecin, qu'il abandonne pendant la Seconde Guerre mondiale pour se consacrer à sa passion, le théâtre. Il procède entre 1939 et 1943 à de premières expérimentations dans le domaine de la marionnette et les présente à un cercle d'amis (Vieilles chansons françaises).
Il crée en 1943 la Compagnie du Théâtre du Capricorne, qui monte pour la première fois un spectacle public, Corrida, à la Gaîté lyrique, en 1947. La Compagnie donne ensuite des spectacles de marionnettes pour enfants (Beaucoup de bruit pour rien, Boudoum l'éléphant). Commence alors pour Georges Lafaye une carrière de marionnettiste qui est florissante dans les années 1950 (tournées internationales de music-hall avec John & Marsha par exemple) et qui s'achève avec la représentation au Théâtre de la Tempête d'une Antigone en 1984. Durant sa carrière, il expérimente différents types de marionnettes (tige, gaine, manipulation à vue) et essaie d'imposer l'expression de "Théâtre d'animation" pour désigner son travail. Il revendique la paternité de l'invention du théâtre noir, qui lui est contestée par les Tchèques. Il réalise la première expérience d'abstraction animée sur scène (spectacle Tempo) qui consiste en un ballet de figures géométriques sur un thème de percussions.
Dans les années 1960-1970, il imagine et tente d'imposer un projet de construction d'un centre d'expérimentation et de formation pour le développement du théâtre d'animation.
Egalement dessinateur et caricaturiste, Georges Lafaye a été directeur artistique et technique de plusieurs revues (L'Art et la Mode, Art et Style) et a fondé Septième Art, revue sur le cinéma.
Créateur aux multiples facettes, il est l'inventeur du « syncropan » pour lequel il dépose un brevet en 1972, réalise des créations diverses comme une sculpture en extérieur pour un C.E.S. à Villiers-sur-Marne (1975), ou encore un « mur polymorphe » présenté à la 14e triennale de Milan (1968-69). Il conçoit également un spectacle/exposition sur le thème de la culture, Leçons de choses, entièrement automatisé, pour l'inauguration de la Bibliothèque publique d'information au Centre Georges Pompidou en 1977.

Images