Ô, par la Compagnie à

Spectacle circulaire pour 23 spectateurs, foire à objets et à monstres variés, piste d’un cirque oublié au milieu de pantins, Ô est un voyage immobile à travers les échelles minuscules et humaines.
Sur la piste circulaire, des vivants et des morts se rencontrent, renaissent et repartent. Monstres d’hier et d’aujourd’hui, pathétiques ou sublimes, comme les éternels exilés de nos mémoires.
Les spectateurs sont assis autour d’un chapiteau, à l’extérieur de celui-ci, mais leurs jambes sont placées à l’intérieur (par les « trous-pantalons ») et correspondent à celles de pantins immobiles fixés sur la paroi intérieure du chapiteau. Ils regardent à l’intérieur ce qui se joue devant eux. Au centre de ce cercle des petites scènes brutes se jouent, navigant entre le théâtre d’objets, le théâtre gestuel, la marionnette, le masque, le clown et le théâtre d’ombres, sur des différentes échelles allant du minuscule au macroscopique.
Le spectacle interroge sur ce que sont nos monstres intimes et sur ce que l’être humain a de monstrueux. Il a comme point de départ un univers de guerre, autour de la mémoire collective, proche ou inconsciente de ces périodes d’occupation, de génocide et de guerre. L’espace créé permet de voir l’homme tantôt comme appartenant à une masse, tantôt comme un individu, au coeur d’une histoire et d’enjeux de pouvoir qu’il ne peut comprendre que partiellement et sur lesquels il ne peut pas forcément agir.
L’espace scénique est utilisé comme partenaire de jeu et propose un rapport particulier au public puisque celui-ci est à la fois voyeur et acteur par l’intrusion des jambes comme élément du décor. Le spectateur est de fait « regardé en train de regarder » par les passants ou par les autres spectateurs.
Les différents niveaux d’échelle sont possibles grâce au dispositif mêlant des scènes à échelle humaine, jouées au centre de la piste, et des scènes de théâtre miniature qui se déroulent devant les yeux des spectateurs par des décors portatifs.

Ô, par la Compagnie à


Présentation

Date de création : 2005

Dates : créé en 2005

Période : 21e siècle - 1er quart

Type : spectacle

Localisation : France

Type(s) de marionnette(s) utilisé(s) : théâtre d'objets, théâtre d'ombre(s)

Mots clefs : clown, dispositif-installation, guerre, jeu d'acteur, manipulation à vue, masque, mime, monstre, scénographie, travail universitaire

Exploitation

Le spectacle a été programmé par le Théâtre de la Marionnette à Paris à l'occasion de la 3e BIAM (2005)

Organisateur : Compagnie à

Fabrication : DYONNET, Frédéric [fabrication des boîtes mécaniques] ; LE FORESTIER, Latifa [aide plasticien] ; BONNETON, Gréaldine [aide plasticienne]

Mise en scène : SAYSOMBAT, Dorothée [conception] ; ALLINE, Nicolas [conception] ; VANTUSSO, Bérangère [regard extérieur] ; DEROUET, Eric [regard extérieur]

Musique : FUCHS, Isabelle [création sonore]

Interprètes : SAYSOMBAT, Dorothée ; ALLINE, Nicolas

Public : Tout public à partir de 8 ans

Voir aussi (identités) : Compagnie à

Références

Référence notice : Ô (Compagnie à)

Mise à jour : 07/10/2011


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.

Images