Mélampous, par la compagnie Émilie Valantin.

Résumé :
Dans la mythologie grecque, Mélampous est un devin et guérisseur réputé. Il a reçu d’Apollon le don de prophétie et fut initié à la langue des oiseaux. Alors qu’il se trouve en Argolide, il est appelé par le roi de Tirynthe Proétos pour guérir ses trois filles frappées de folie après avoir refusé de vénérer Dionysos. Mélampous réclame un tiers du royaume comme récompense, ce que Proétos refuse, et la folie des trois princesses se répand. Bientôt, toutes les femmes du royaume sont atteintes : elles quittent leurs maisons et tuent leurs enfants. Mélampous apaise alors la folie dionysiaque et reçoit les deux tiers du royaume qu’il exige alors.
Commentaire :
Pour adapter ce mythe antique, Émilie Valantin s’est appuyé sur le résumé qu’en donne Pierre Grimard dans son Dictionnaire mythologique. Il ne reste pas de traces de la Mélampodie, poème qu’Hésiode aurait dédié à Mélampous, dont l’histoire nous est connue que par des allusions dans la littérature grecque antique. Émilie Valantin a tiré parti de ces références sibyllines pour donner un parfum de mystère à sa pièce, en accord avec la figure magique du héros.
Pour ce septième spectacle du Théâtre du Fust, Émilie Valantin retourne à la tradition du castelet et de la marionnette à gaine. Elle utilise par moment une loupe pour grossir les éléments scénographiques difficilement visibles de loin et joue sur les effets de clair-obscur pour faire surgir ses personnages « de la nuit des temps ». Ses 114 marionnettes sont précieusement sculptées, coiffées et parées, dans le désir de faire une « superproduction miniature ». Leur esthétique et leur disposition par niveaux horizontaux superposés s’inspirent des vases ornés de la Grèce Antique.
La musique du spectacle a été composée par Didier Capeille en dialogue avec le texte. Ainsi, les animaux mythiques de la pièce ne parlent pas, ils s’expriment par le biais des instruments de musique et seul le devin Mélampous comprend vraiment ce qu’ils disent.

Mélampous, par la compagnie Émilie Valantin.


Présentation

Date de création : 1981

Dates : créé en janvier 1981 au Château de Grignan

Période : 20e siècle - 4e quart

Type : spectacle

Localisation : Rhône-Alpes (France)

Type(s) de marionnette(s) utilisé(s) : marionnette à gaine, marotte

Mots clefs : castelet, Grèce, magie, mythologie, théâtre antique

Exploitation

Présenté à Reykjavik (Islande), 160 représentations en France.

Organisateur : Compagnie Émilie Valantin (anciennement Théâtre du Fust)

Fabrication : Valantin, Émilie ; Roques, Nathalie ; Blanc, Patrick [instrument de musique] ; Mamet, Nicole [instrument de musique]

Mise en scène : Valantin, Émilie

Musique : Capeille, Didier

Interprètes : Valantin, Émilie ; Roques, Nathalie

Voir aussi (identités) : Compagnie Émilie Valantin (anciennement Théâtre du Fust), Émilie VALANTIN

Références

Référence notice : Mélampous (Émilie Valantin)

Mise à jour : 25/07/2013


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.

Images