Les épouvantails, un théâtre de l’immobile, par le Tohu Bohu Théâtre

Les épouvantails est un « laboratoire de plein air » qui s’inscrit dans une démarche que le Tohu Bohu Théâtre poursuit depuis plusieurs années autour de la théâtralité des effigies manipulées, plus proches de la sculpture que de la marionnette articulée. L’envie d’expérimenter de nouvelles formes de théâtre, d’aller à la rencontre de nouveaux publics, a poussé la compagnie à s’intéresser aux épouvantails, pour voir ce que ces métaphores humaines pouvaient devenir dans un contexte autre que leur espace habituel.
Le but était de créer un événement théâtral plus que plastique, en sollicitant les promeneurs avec des formes installées et les amener à faire leur propre théâtre. Les acteurs de ces laboratoires ludiques sont ainsi invités à mettre en scène dans le temps et l’espace ces effigies pour exprimer leur vision du monde.
Cette expérience originale s’est tenue dans trois parcs strasbourgeois, pendant l’été 1995. Elle a été accompagnée d’autres actions : un travail de mise en scène autour des épouvantails avec les élèves d’une école de d’art dramatique de Berlin, un concours d’épouvantails à Strasbourg, une parade sauvage où les épouvantails ont quitté les espaces urbains pour rejoindre le monde rural et participer à une fête des récoltes et du houblon…

Les épouvantails, un théâtre de l’immobile, par le Tohu Bohu Théâtre


Présentation

Date de création : 1995

Dates : manifestation s'étant déroulée durant les mois de juillet et août 1995

Période : 20e siècle - 4e quart

Type : laboratoire

Localisation : Strasbourg

Type(s) de marionnette(s) utilisé(s) : théâtre d'objets

Mots clefs : public, recherche, théâtre en extérieur

Exploitation

Organisateur : Tohu Bohu Théâtre

Public : Tout public

En savoir plus

Voir aussi (événements) : Zwack et les épouvantails, par le Tohu Bohu Théâtre

Voir aussi (identités) : Tohu Bohu Théâtre, Gilbert MEYER

Références

Référence notice : Les Epouvantails (Tohu Bohu)

Mise à jour : 30/09/2011


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.

Images