L’Éléphant perdu, par le collectif Oortocht

Le projet du collectif Oortocht, L’Éléphant Perdu, est à la croisée de l’installation, de la performance et du théâtre de rue. La démarche artistique du collectif vise à créer et partager une atmosphère et des histoires joyeuses et cruelles, légères et lourdes, magiques et absurdes :« We willen een injectie van deze verhalen aanbieden, die misschien niet de wereld zal veranderen, maar die je wel even van de wereld plukt, je in de lucht gooit en je al dan niet zacht doet landen. »
Par le biais de ce projet, les artistes placent leur expérience marionnettique dans une dynamique d’interaction avec le public et mettent ainsi l’accent sur la transmission et la sensibilisation, deux éléments phares dans le projet Trans-Form. Le recours aux théâtres d’images, de papier et d’objets et leur volonté de défendre un univers surréaliste permettent cette interaction avec le public, et surtout de dépasser la contrainte de la langue.

Le titre L’Éléphant Perdu renvoie au recueil de nouvelles de l’écrivain japonais Haruki Murakami : L’éléphant s’évapore. Dans cet ouvrage, dont les récits se déroulent dans les quartiers de Tokyo, Haruki Murakami fait basculer des situations quotidiennes et anodines vers l’inattendu pour créer une atmosphère surréaliste et magique.
Plaçant l’absurde en élément moteur de son processus de création, le collectif Oortocht a choisi de transformer le titre L’éléphant s’évapore en L’Éléphant perdu. « Un éléphant qui s’évapore, c’est magique. Un éléphant perdu renvoie à l’absurde, à quelque chose de quasi tragique. »

L’Éléphant perdu, par le collectif Oortocht


Présentation

Période : 21e siècle - 1er quart

Type : spectacle

Localisation : Belgique

Type(s) de marionnette(s) utilisé(s) : image projetée, théâtre d'objets

Exploitation

Organisateur : Collectif Oortocht

Interprètes : Hermans, Brecht ; Stockmans, Isabelle ; Breyne, Marieke ; Andries, Tommy

Public : public adulte

Références

Référence notice : L'Éléphant perdu (Collectif Oortocht)

Mise à jour : 09/12/2016


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.

Textes