Le Petit retable de Don Cristóbal, par le Théâtre aux Mains Nues.

Farce musicale pour marionnettes. C’est une farce populaire où l’on voit la belle Doña Rosita, chaperonnée par sa mère maquerelle, rouler dans la farine le barbon Cristobal affamé de chair fraîche. Mais pour finir la belle s’offre au poète, à la barbe du vieux. Et tout finit en bastonnade et en chanson. Lorca, l’Andalou, redonne à cette fable très ancienne gravité et profondeur, avec la désinvolture et la légèreté d’un enfant insolent et joueur. Le petit retable de Don Cristobal est une farce jouée en marionnettes à gaine, derrière castelet (espace de jeu classique pour ce type de marionnettes). La proposition d’Eloi Recoing, metteur en scène de la pièce, est de faire travailler sur la transmission en faisant jouer ensemble l’ancienne et la nouvelle génération de marionnettistes. Les manipulateurs utilisent donc des procédés classiques et modernes. Ils seront cachés derrière le castelet ou à vue du public. Ils seront tantôt manipulateurs tantôt personnages de l’histoire et s’adresseront directement aux spectateurs. La farce donne l’occasion de traiter de thématiques sérieuses : l’avarice, l’orgueil, les intérêts et conflits familiaux et d’en rire, pour opérer la catharsis. La gaine, quand à elle, permet de montrer des situations grotesques et osées au tout public. L’originalité de ce spectacle tient en la présence d’un musicien, à la fois joueur de luth et chanteur. Francisco Orozco nous ouvre les portes du village de Don Cristobal et nous entraîne, quelque part en Andalousie, à l’époque du métissage mauresque. Pendant l’ensemble du spectacle, la musique souligne le texte de García Lorca et fait chanter les personnages. Les mélodies qui envahissent la scène permettent une immersion immédiate dans le récit. Ici, on découvre l’origine de la musique (Moyen Age, Renaissance, Baroque latino-américain). Le luth, un instrument trop peu connu, symbolise par excellence cette musique. Francisco Orozco nous fait partager sa passion pour la recherche de partitions antiques et de chants d’amours d’autrefois. Les chants sont en espagnols et il n’est pas nécessaire de comprendre les paroles pour profiter du dépaysement.

Le Petit retable de Don Cristóbal, par le Théâtre aux Mains Nues.


Présentation

Date de création : 2010

Dates : créé en 2010

Période : 21e siècle - 1er quart

Type : spectacle

Type(s) de marionnette(s) utilisé(s) : marionnette à gaine

Exploitation

Le petit retable de Don Cristobal a été crée au Théâtre des Nations, à Paris en 1959 par Alain Recoing, fondateur du Théâtre aux Mains Nues. Dans la distribution figuraient Antoine Vitez, sa femme Agnès Vitez, Maurice Garrel et Pierre Vial. Les marionnettes ont été réalisées par Maryse Le Bris, créatrice de marionnettes et épouse d'Alain Recoing. Le retable a été repris plusieurs fois et dans plusieurs lieux dont le Théâtre des Abbesses à Paris et en 1998 lors du Festival de l'Isle sur la Sorgue (Vaucluse, Provence-Alpes-Côte d'Azur) où l'on peut retrouver Jeanne Vitez, fille d'Antoine Vitez. Aujourd'hui, c'est Eloi Recoing dramaturge, traducteur marionnettiste et directeur du Théâtre aux Mains Nues depuis 2007, qui propose une nouvelle mise en scène de la pièce de Lorca. Les marionnettes et le castelet proviennent de la version de 1998. La question de l'écriture est un autre engagement que prend Eloi Recoing avec la direction du TMN. Le petit retable de Don Cristobal marque le début d'un projet commun avec les élèves de l'ENSATT. Ces futurs écrivains, dramaturges, traducteurs travaillent sur la notion d'une écriture pour la marionnette. Une des élèves, Julie Rossello a réalisé cette nouvelle traduction de la pièce de Lorca.

Organisateur : Théâtre aux Mains Nues

Fabrication : Bris, Maryse (le) [marionnettes]

Mise en scène : Recoing, Eloi

Musique : Orozco, Francisco [chant et luth]

Interprètes : Canel, Paul ; Recoing, David ; Vitez, Jeanne

Public : tout public dès 6 ans

Langue : français

Voir aussi (identités) : Théâtre aux Mains Nues, Eloi RECOING ou Paul ELOI

Références

Référence notice : Le Petit retable de Don Cristóbal (Théâtre aux Mains Nues)

Mise à jour : 14/03/2016


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.

Images