Le Golem, création de David Girondin Moab dans le cadre du programme X + C de l’IIM

Le Golem, qui se présente habituellement sous la forme d’un être artificiel, se présente ici sous celle d’un homme. Un homme sans mémoire, évidé de ce qui constitue son identité.
Avec le parti pris de resserrer le propos sur les thèmes de la quête identitaire et de la création, la dramaturgie a procédé à une épure de la trame narrative du roman. De tous les personnages du ghetto, seuls cinq des personnages constituant la sphère intime de Pernath ont été conservés. Zwakh marionnettiste, Vrieslander sculpteur, Prokop musicien et Rosina la Femme, sont représentés par des acteurs masqués. Leur gestuelle s’apparente à celle de marionnettes. Le rabbin Hillel, guide spirituel de Pernath, apparaît sous forme de marionnette flottante. La confrontation du corps de l’acteur, à ces présences marionnettiques, conduit à un rapport de jeu qui brise les frontières entre le vivant et l’inanimé.
Le Golem, protagoniste mental, s’incarne sous diverses formes. Il est ombre, reflet, mannequin et silhouette du double de Pernath.

Le Golem, création de David Girondin Moab dans le cadre du programme X + C de l’IIM


Présentation

Date de création : 2004

Dates : créé en 2004 à l'Institut International de la Marionnette

Période : 21e siècle - 1er quart

Type : spectacle

Localisation : Charleville-Mézières (France)

Exploitation

Organisateur : Compagnie Pseudonymo ; Institut International de la Marionnette

Références

Référence notice : Le Golem (Cie Pseudonymo)

Mise à jour : 18/07/2013


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.

Images

Textes