Le Chant de l’ours, par la Compagnie Amoros et Augustin

Résumé : Duje, une jeune homme enlevé par Uldamor (mère du monde souterrain des ténèbres) alors qu’il était enfant, se glisse souvent sur la terre pour rôder du côté du Lavo (tente lapone) de ses parents qui ne l’ont jamais oublié. Uldamor le surprend et lui fait part de ses ambitions le concernant. Elle veut faire de lui un roi des ténèbres en le mariant à la princesse de l’Ouest. Désormais, il ne sera plus question pour lui de réapparaître sur terre. Une histoire d’amour va naître alors dans l’univers troublant du chamanisme lapon. Dans la mythologie sâme (lapone), plusieurs mondes coexistent : le monde des hommes, le monde souterrain, à l’image du premier mais idéalisé, et le monde spirituel visité par les chamans. C’est sur cette toile de fond multiple que le spectacle décline sa variation sur l’amour.

Commentaire : Le spectacle est une création originale à partir d’un texte écrit par une écrivain norvégienne contemporaine, Marry Somby, qui pour la circonstance a revisité et réactualisé un ensemble de thèmes mythologiques lapons significatifs.
Le spectacle est conçu comme une succession de scènes chantées en langue lapone, qui pour la plupart d’entre elles commencent et se terminent subitement à la manière des yoïks (chants traditionnels lapons). Chaque chant constitue une entité (le plus souvent en deux répliques) qui ne distingue pas la voix des différents personnages mais fonde le récit et contribue à traduire l’atmosphère de la scène.
Trois acteurs français et deux acteurs lapons interprètent ce spectacle qui mêlent intimement jeux d’ombre et musique en direct.
Après leur spectacle Sunjata, l’épopée Mandingue, né de la collaboration avec le groupe africain KI-YI d’Abdijan, Le chant de l’ours est une deuxième expérience internationale pour la Compagnie Amoros et Augustin. Répondant à l’invitation de Knut Alfsen, directeur du Dukketeaterverksted de Stamsund (Norvège), la troupe française est partie à la rencontre de l’une des cultures d’Europe les plus méconnues. De cette « expérience théâtrale avec l’Autre » ils ont tiré ce spectacle, tentative de « jeter les bases d’une parole commune et surtout de donner sens à nos différences ».

Le Chant de l’ours, par la Compagnie Amoros et Augustin


Présentation

Date de création : 1993

Dates : 01/01/1993

Période : 20e siècle - 4e quart

Type : spectacle

Localisation : France, Norvège

Type(s) de marionnette(s) utilisé(s) : théâtre d'ombre(s)

Mots clefs : chanson, écriture contemporaine, lapon, musique

Exploitation

Proposé par le Théâtre de la Marionnette à Paris au Théâtre de la Cité Internationale, du 6 au 20 juin 1994.

Organisateur : Cie Amoros et Augustin

Mise en scène : AMOROS, Luc

Musique : HARMELLE, Richard

Interprètes : DEVILLE, Katy [chant et jeu] ; GAUP, Sara-Marit [chant et jeu] ; HAETTA, Mattis [chant et jeu] ; MITEVA, Stefka [chant et jeu] ; SCHOTT, Roni [musique]

Public : Tous publics à partir de 8 ans

Voir aussi (identités) : Compagnie Amoros et Augustin, Luc AMOROS, Michèle AUGUSTIN

Références

Référence notice : Le Chant de l'ours (Cie Amoros et Augustin)

Mise à jour : 25/08/2011


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.

Images

Audiovisuels