Hokus Pokus, quelque part Faust, par le Tohu Bohu Théâtre

Hokus Pokus, quelque part Faust plonge au coeur de l’ancien mythe de Faust, où se mêlent formules magiques et diableries, intemporalité et réalités sociales. Ce mythe a connu un essor considérable dès la fin du XVIe siècle, en grande partie grâce au répertoire de foire du théâtre de marionnettes. Le Tohu-Bohu Théâtre a entrepris de réactualiser l’histoire du Docteur Faust en partant de la version strasbourgeoise dite « Fassung vom Strasburger Puppentheater » de Josef Lefftz d’après une transmission orale de J. Scheibles (1847). Deux autres personnages y sont associés à Faust : Hélène, figure de beauté diabolique, et le valet Hanswurst, ressort comique de la pièce.
Seul sur scène, habillé en noir, Gilbert Meyer manipule des marionnettes dans un castelet rempli d’objets et truffé de fils. Les figurines de bois peintes ont été taillées au couteau par le sculpteur tchèque Miroslav Trejtnar. Les éléments scéniques détournent des objets du quotidien : l’Enfer est un bidon fumant, le monde humain un cadre vide. Des bruitages et nombreux effets sonores accompagnent l’histoire.

Hokus Pokus, quelque part Faust, par le Tohu Bohu Théâtre


Présentation

Date de création : 1994

Dates : Spectacle créé en 1994

Période : 20e siècle - 4e quart

Type : spectacle

Type(s) de marionnette(s) utilisé(s) : théâtre d'objets

Mots clefs : adaptation, diable, Faust

Exploitation

Organisateur : Tohu Bohu Théâtre

Fabrication : TREJTNAR, Miroslav [marionnettes]

Mise en scène : MEYER, Gilbert

Langue : allemand ; français

Voir aussi (identités) : Tohu Bohu Théâtre, Gilbert MEYER

Références

Référence notice : Hokus Pokus (Tohu Bohu)

Mise à jour : 29/09/2011


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.

Images