Et l’objet devient vivant, stage dirigé par Francesca Lattuada

Francesca Lattuada aime le conditionnel. Au cours de cet atelier, elle a proposé aux stagiaires de jouer avec les « on dirait », à la manière des enfants. Une feuille tombe d’un arbre en vrillant sur elle-même et c’est un objet vivant qui se met à danser ». On dirait de la danse… On dirait de la marionnette…
Le travail s’est organisé autour du mouvement et du pouvoir métaphorique des objets. Un des objectifs du stage était de travailler sur son instrument corporel comme s’il s’agissait d’un outil ou d’un instrument de musique… Dans « La Donna e mobile », un stalgmite devient un gigantesque nez de Pinocchio quand Francesca le pose sur son visage. Faut-il parler de détournement d’objet ou d’une autre façon d’envisager le rapport du corps avec d’autres matières ? Il s’agit surtout d’un langage poétique à part entière qui ne se soucie pas des disciplines et repousse les frontières.

Et l’objet devient vivant, stage dirigé par Francesca Lattuada


Présentation

Date de création : 2003

Dates : du 30 juin au 11 juillet 2003

Période : saison 2002-2003

Type : stage / atelier

Localisation : Charleville-Mézières (France)

Type(s) de marionnette(s) utilisé(s) : théâtre d'objets

Mots clefs : danse, objet

Exploitation

Organisateur : Institut International de la Marionnette

Public : danseurs ; marionnettistes ; acteurs ; circassiens

Langue : français ; italien

Voir aussi (identités) : Francesca LATTUADA

Références

Référence notice : Stage Et l'objet devient vivant (Francesca Lattuada / IIM)

Mise à jour : 13/12/2011


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.

Images