Erwin Motor, Dévotion, par le Théâtre aux Mains Nues.

« Cécile Volanges confectionne des pièces automobiles chez Erwin Motor. Cécile est jeune et motivée, sa dévotion pour son travail est, dit-elle, son émancipation. Elle pourrait être l’employée du mois pourvu qu’elle tienne le rythme des journées et des nuits dans son atelier. Il est important de plaire à sa hiérarchie pour mériter sa place et faire abstraction des abus en tout genre. Erwin Motor est une petite entreprise de sous-traitance automobile; une petite entreprise familiale qui tente par tous les moyens de lutter contre la délocalisation en Pologne qui pèse sur elle. Cécile Volanges est l’une des employées d’Erwin Motor et fière de l’être. Elle y travaille de nuit sans trop compter ses heures, au grand mépris de son mari. Mais Cécile s’en moque. Ce travail, elle l’aime. Là-bas, chez Erwin Motor, un homme veille sur les employées comme Cécile : Monsieur Talzberg. Il veille à ce que le travail soit bien fait, à ce que les ouvrières ne perdent pas la cadence et ce, en les stimulant par des moyens qui lui sont propres.
Une étrange relation va se nouer entre Monsieur Talzberg et Cécile Volanges sous l’oeil de la directrice d’Erwin Motor, Madame Merteuil. Une liaison dangereuse qui ne sera pas sans mener à sa perte le couple Volanges […] Mon intention était de comprendre les mécaniques délirantes qui maintiennent coûte que coûte les ouvriers dans un état de dévotion absolue pour leur travail, aussi aliénant puisse-t-il être. Je ne souhaitais pas entamer une critique sociale, mais juste comprendre et mettre en mot l’attachement profond que l’on peut avoir à son travail. Comprendre comment cela tient, aujourd’hui.
Erwin Motor, Dévotion pourrait être caractérisée de théâtre de la constatation sociale et pourtant, le fait que ce texte se charpente autour d’un détournement des figures libertines des Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos éclaire peut-être autrement la nature de l’aliénation d’une ouvrière à son travail. Magali Mougel. »

Erwin Motor, Dévotion, par le Théâtre aux Mains Nues.


Présentation

Date de création : 2012

Dates : créé en 2012 au Théâtre aux Mains Nues

Période : 21e siècle - 1er quart

Type : spectacle

Localisation : Paris (France)

Type(s) de marionnette(s) utilisé(s) : marionnette à gaine, marionnette portée, masque

Exploitation

Organisateur : Théâtre aux Mains Nues

Mise en scène : Recoing, Eloi

Interprètes : Briqueler, Louis ; Caron, Léa ; Dussautoir, Dorine ; Furigo, Léa ; Gudino, Laura ; Texier, Olivia ; Vedrenne, Marion

Public : tout public dès 15 ans

Langue : français

Voir aussi (identités) : Théâtre aux Mains Nues, Eloi RECOING ou Paul ELOI

Références

Référence notice : Erwin Motor, Dévoltion (Théâtre aux Mains Nues)

Mise à jour : 21/03/2014


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.