De l’intérieur

Une grossesse vue du côté du père…
De la conception à la naissance, l’histoire du parcours d’un père (pas) ordinaire aux aventures très particulières. Fasciné par le ventre rond de sa compagne, il réussit à entrer dans la bulle-matrice et même à mettre l’enfant dans son propre ventre à lui pendant quelques temps.
Cette pièce au ton farfelu, écrite en succession de petites scènes s’articulant jusqu’au dénouement attendu (« et moi ?  » s’exclamera en toute fin la mère), est un hommage au père, grand absent-présent de nos maternités, ne trouvant pas toujours sa place aux côtés du ventre énorme, éternel observateur extérieur de ce qui se trame à l’intérieur, fantasme de sentir en soi le bébé qui gigote et avec qui la maman entrerait en communication…
Cette pièce raconte le père, avec ses frustrations, ses rêves et ses peurs, dans l’enceinte maternelle : « Tout pour le père tout pour la mère » telle est la devise du personnage principal, tentative drolatique pour exprimer cette couvade, grossesse parallèle du grand maladroit.
Joué sur une petite table, l’ensemble de la scénographie décline un travail de couture à partir de tissus cousus, transformés en marionnettes ou tableaux animés qui travailleront sur l’ambivalence existant entre le dedans et le dehors, l’intérieur et l’extérieur.
Poches qui se retournent et poupées en pleine éclosion, milieu aquatique et vues de l’intérieur, la matière textile, traitée de façon organique, offre une aire de jeu plastique et théâtrale idéale. Cette drôle de structure se déplie au fur et à mesure du spectacle, vers l’intérieur, à l’aide de cordons dénoués, fermetures éclairs qui glissent, fils qui se coupent, « scratches » qui crissent et pages qui s’ouvrent…
Ce monde peuplé de personnages, boutonnés, pressionnés, emmêlés, prend vie par le jeu d’un unique comédien-manipulateur, marionnettiste et conteur, amuseur de voix et grand démiurge de l’histoire.
Alternant accessoires et mises en abîme, c’est tout un petit univers de fils, de broderies et de coutures qu’il animera au gré du texte, jusqu’au final, le grand jour, la mise au monde, l’intérieur enfin extérieur : le bébé.
Le choix du tissu comme matériau principal du spectacle appuie la signification d’un immense trousseau, tricots et travaux d’aiguilles de l’attente d’un père, tout absorbé dans l’aventure contemplative d’un intérieur organique et mou.

De l’intérieur


Présentation

Date de création : 2005

Dates : 00/00/2005

Période : 21e siècle - 1er quart

Type : spectacle

Localisation : France

Type(s) de marionnette(s) utilisé(s) : marionnette sur table

Mots clefs : écriture contemporaine, famille, jeu d'acteur, manipulation à vue, matériau, naissance, paternité

Exploitation

Festival OMNIprésences organisé par le Théâtre de la Marionnette à Paris Festival Mondial des théâtres de marionnettes de Charleville-Mézières / la SOPAIC du 15 au 23 septembre 2006

Organisateur : Cie AMK

Fabrication : FRAYSSE, Cécile

Mise en scène : FRAYSSE, Cécile

Interprètes : AUFORT, Philippe

Public : Tout public à partir de 6 ans

Langue : français

Voir aussi (identités) : Cie A.M.K. (Aérostat Marionnette Kiosque)

Références

Référence notice : De l'intérieur (Cie AMK)

Mise à jour : 06/05/2011


Signalez une erreur ou proposez un complément d'information.

Images

Textes