Introduction au wayang golek

Les Origines

« Wayang » viendrait de termes qui signifient “ombre”, “ancêtre” ou encore “esprit”.

Wayang fait référence à la fois à l’objet marionnette, au spectacle qui la met en scène, et à l’événement social complet que constitue la performance.

Il existe de nombreux types de wayang, distingués selon les supports utilisés (marionnettes en bois – “golek” – , en cuir – “kulit” – , en herbes tressées – “suket” – , masques – “topeng” -, acteurs non masqués – “orang” – , peintures – “beber”), selon le répertoire et l’origine géographique…

Le wayang golek dérive du wayang kulit javanais, théâtre d’ombres qui a adopté le répertoire des épopées du Mahabharata et du Ramayana (répertoire purwa), apporté dans le cadre d’échanges commerciaux intenses avec l’Inde dès le Ier siècle. Aujourd’hui, le wayang kulit domine à Java Centre, Java Est et Bali.

Le wayang golek quant à lui est une pratique née dans un contexte islamisé, voire islamisant (fin du XVe siècle) et dans une période de contact intense avec les Européens (Portugais et Hollandais) qui deviendront plus tard des colonisateurs au début du XIXe siècle. Le wayang golek est très populaire en pays sundanais, à l’Ouest de Java, mais on en trouve aussi sur la côte Nord de l’île et au centre.

En pays sundanais, une performance de wayang golek dure de 7 à 8 heures, de 20h à 3h ou 4h du matin. Il s’agit d’un événement festif, autour duquel se rassemble souvent un petit marché où les spectateurs pourront se restaurer ou faire des achats divers.

Des troupes familiales

Le marionnettiste, appelé dalang, manipule les marionnettes, leur prête voix, narre l’histoire, chante et récite des invocations ou des morceaux poétiques dans une performance qui mêle marionnettes, musique, danse, arts martiaux… Il dirige également les musiciens qui l’accompagnent sur un instrument collectif, le gamelan. Une ou plusieurs chanteuses (sinden) et un chanteur (alok) participent également.

Les troupes sont majoritairement familiales et peuvent comprendre jusqu’à quarante personnes pour les plus importantes, ce nombre incluant les techniciens responsables de l’installation du castelet et du gamelan sur scène.

Le contexte des représentations

À Sunda, on invite une troupe de wayang golek dans le cadre de cérémonies privées (hajat) liées au cycle de la vie (mariages, circoncisions) ou collectives (purifications de village, fête de pêcheurs, moissons).

Il peut également s’agir d’événements publics et politiques de grande échelle : le wayang s’impose alors comme intermédiaire dans la communication entre le gouvernement et la population (et inversement).

Enfin, le wayang golek en lui-même peut être utilisé comme pour des rituels propitiatoires, des rituels de guérison ou pour purifier certains lieux.

Dans tous les cas, c’est le commanditaire de la performance qui paye la troupe. Le spectacle a lieu en plein air. Tout le monde peut y assister librement. Le public est nombreux et mélange hommes et femmes, de tous âges et de toutes classes sociales.

Voir

Conférence de Sarah Anaïs Andrieu organisée par le pôle Recherche et documentation de l’Institut International de la Marionnette au Musée de l’Ardenne de Charleville-Mézières, le 2 mai 2017.

Le théâtre de marionnettes wayang | UNESCO

The Wayang Puppet Theatre | UNESCO

 

Introduction | Personnages | Répertoire | Ressources