6-7 décembre : La marionnette : objet d’histoire, oeuvre d’art, objet de civilisation ?

La marionnette est un objet intermédiaire. Longtemps située à la croisée des domaines de l'artisanat d'art, des pratiques religieuses, de la culture populaire et de la virtuosité du mouvement, elle a connu une nouvelle naissance et suscité de nouvelles perceptions en se confrontant au théâtre et à l'art contemporains, à la découverte des arts extra-occidentaux, aux questionnements sur l'art pour le jeune public, au cinéma d'animation et aux nouvelles technologies, à l’idéologie consumériste, tout en posant au niveau des institutions patrimoniales une question essentielle : celle d'exposer l'art vivant. La marionnette est donc emblématique d'un corpus d'objets en forte redéfinition sur le plan de la création, de la mise en histoire et de la valorisation patrimoniale.

 

Les deux journées d’étude croiseront le point de vue des chercheurs, des conservateurs, des scénographes et des artistes autour de la question de l’entrée des arts de la marionnette au musée et du changement de regard que ce transfert entraîne. Elles élargiront aussi le propos à la question du statut de la marionnette, au-delà du champ patrimonial, dans les domaines de l’art contemporain, de l’histoire de l’art et de l’ethnologie jusqu’à celui, plus récent, des expériences numériques et robotiques.

 

Comité scientifique : Thierry Dufrêne (INHA), Raphaèle Fleury (IIM) et Joël Huthwohl (BnF)

Post Author: admin_pam_drixe