Filmographie

Qu’ils soient un moyen d’expression ou constituent le sujet d’un film, marionnettes et marionnettistes ont une longue histoire avec le cinéma et la télévision. Voici quelques propositions à (re)découvrir.


Films représentant des marionnettes ou des marionnettistes


Le Voyage du Ballon Rouge

Le Voyage du ballon rouge

| Hou Hsiao Hsien |  2006 |  Franco-taïwanais |  1h53 |  Comédie dramatique | 

Marionnette à gaine

Simon a sept ans. Un mystérieux ballon rouge le suit dans Paris. Sa mère Suzanne est marionnettiste et prépare son nouveau spectacle. Totalement absorbée par sa création, elle se laisse déborder par son quotidien et décide d’engager Song Fang, une jeune étudiante en cinéma, afin de l’aider à s’occuper de Simon.


Le Maitre de Marionnettes

Le Maître de marionnettes

| 1993 |  Taïwanais |  2h22 |  Comédie dramatique, film biographique | 

Marionnette à gaine

A travers l’évocation de la vie mouvementée du marionnettiste Li Tien Lu (interprétant son propre rôle âgé), Hou Hsiao Hsien revisite l’histoire de Taiwan sur trente années, depuis la naissance de Li en 1910 et au travers de toute la Seconde Guerre mondiale, jusqu’a la défaite des Japonais en 1945, qui marqua la fin de cinquante ans d’occupation japonaise à Taiwan.

Commentaire : Li Tien Lu (1910-1998), issu de la quatrième génération d’une famille de marionnettistes, était considéré à Taiwan comme une « trésor national vivant ». Un musée-théâtre-centre culturel sur la marionnette à Sanjhih (Taiwan) porte son nom.


La science des rêves

La Science des rêves

| Michel Gondry |  2005 |  Franco-américain |  1h45 |  Comédie, fantastique, romance | 

Théâtre d'objets

Stéphane Miroux, maquettiste de calendriers, mène une vie monotone qu’il compense par ses rêveries. Devant des caméras en carton, il s’invente une émission de télévision sur le rêve. Un jour, il fait la connaissance de Stéphanie, sa voisine, dont il tombe amoureux. D’abord charmée par les excentricités de cet étonnant garçon, la jeune femme prend peur et finit par le repousser. Ne sachant comment parvenir à la séduire, Stéphane décide de chercher la solution de son problème là où l’imagination est reine.


La Double Vie de Véronique

La Double Vie de Véronique

| Krzysztof Kieslowski |  1991 |  Franco-polonais |  1h38 |  Comédie dramatique | 

Marionnette à tige manipulée en prise directe

Alors que Weronika vit à Cracovie, Véronique, elle, vit à Clermont-Ferrand. Sans qu’elles se connaissent, sans avoir de liens familiaux, elles sont pourtant identiques : toutes deux gauchères, toutes deux dotées d’une voix magnifique et atteintes de la même malformation cardiaque. La mort de l’une (Weronika) semble changer sensiblement la vie de l’autre, qui tombe bientôt amoureuse d’un marionnettiste. Un film sur la vie et son double, sur le destin qui tire les fils des marionnettes humaines.


Dolls

Dolls

| Takeshi Kitano |  2002 |  Japonais |  1h53 |  Drame | 

Bunraku

Le film regroupe trois histoires d’amour inspirées d’un spectacle de marionnettes du théâtre Bunraku (d’où le titre). Dans la première, un couple de jeunes, sous les pressions exercées par leurs deux familles, fait un choix tragique. Dans la deuxième, un chef yakuza retourne dans un parc où il avait l’habitude de voir sa petite amie, et se souvient : trente ans plus tôt, il était un pauvre ouvrier et dû se séparer de la jeune fille pour intégrer le milieu du crime. Dans la troisième, une ancienne star de la musique rencontre son plus grand fan, prêt à tout pour lui prouver son amour.


Dans la peau de John Malkovich

Dans la peau de John Malkovich

| Spike Jonze |  1999 |  Américain |  1h52 |  Fantastique, comédie | 

Marionnette à fils

Craig Schwartz est marionnettiste de rue, mais ne parvient pas à vivre de son art. Lotte, son épouse, s’intéresse beaucoup plus à ses animaux qu’à lui. Devant leurs difficultés financières, il trouve un emploi à l’entreprise Lester. En classant des dossiers, Craig découvre une porte dérobée et l’emprunte. Celle-ci le conduit pour quinze minutes à l’intérieur de John Malkovich. Cette prodigieuse découverte va lui permettre de changer de vie.


Films d'animation utilisant des marionnettes


Tous courts, de Garri Bardine

Tous courts, de Garri Bardine

| Garri Bardine |  1983-2000 |  Russe |  0h50 | 

Film en « stop-motion » (animation image par image)

Le Conflit (1983) : Quand les allumettes d’une même boîte ne s’entendent plus, cela donne un conflit territorial et un joli feu de bois. La Boxe (1985) : Un match de boxe désopilant où les adversaires sont en pâte à modeler. Fioritures (1987) : Le dur combat d’un petit bonhomme en fil de fer qui ne parvient pas à sauver le bonheur qu’il s’est construit. Le Mariage (1987) : Les péripéties conjugales d’un couple de bouts de ficelle. Adagio (2000) : Une foule grise et anonyme avance contre vents et marées, impassible. Soudain sort des rangs un personnage d’un blanc immaculé.


The Puppet Films of Jiri Trnka

The Puppet Films of Jiri Trnka

| Jiri Trnka |  1948-1965 |  Tchèque | 

Film en « stop-motion » (animation image par image)

Jiri Trnka, le grand maître de l’animation tchèque présente dans ce dvd ses classiques de l’animation en marionnettes : The Emperor’s Nightingale (1948), Story of the Bass Cello (1948), The Song of the Prairie (1949), The Merry Circus (1951), A Drop Too Much, The Hand (1965).


Pierre et le Loup

Pierre et le Loup

| Suzie Templeton Suzie Templeton d’après Sergueï Prokofiev |  2006 |  Britannique et polonais |  0h41 | 

Film en « stop-motion » (animation image par image)

Malgré les récriminations de son grand-père, un petit garçon courageux, aidé par un oiseau farceur et un canard rêveur, cherche à attraper un loup menaçant.

Commentaire : Une année entière de tournage a été nécessaire pour réaliser ce film avec l’utilisation de la technique « stop-frame model animation ». En moyenne, chaque plan a nécessité une demi-journée de préparation et une journée entière de tournage, sachant qu’il y a environ 420 plans dans le film. Un défi technique et minutieux pour des marionnettes hautes comme trois pommes mais aux expressions très réalistes. Une splendeur qui a reçu une dizaine de récompenses – dont le grand prix du festival d’animation d’Annecy en 2007 et l’oscar du meilleur court métrage d’animation en 2008.


Michel Ocelot les trésors cachés

Michel Ocelot les trésors cachés

| 1979-2008 |  Français |  3h00 | 

Films en techniques mixtes

Neuf courts-métrages de Michel Ocelot sont ici rassemblés : Les 3 inventeurs (1980 – 12’) ; La légende du Pauvre Bossu (1982 – 7’) ; La princesse insensible (1983 – 13 épisodes de 4’) ; Icare (1988 – 12’), La belle fille et le sorcier (1989 – 4’), Bergère qui danse (1989 – 9’) et Le Prince des joyaux (1989 – 13’) tirés de la série « Ciné si » ; Earth Intruders, clip de Björk (2007 – 4’) ; L’invité aux noces, épilogue du film Azur et Asmar(2008 – 17’).

Commentaire : Utilisant différentes techniques d’animation (dessin animé, « stop motion », images de synthèse, théâtre d’ombres, théâtre de papier), ces courts-métrages offrent une vision d’ensemble du travail varié de Michel Ocelot et des diverses techniques utilisées dans le cinéma d’animation.


L’Etrange Noël de Monsieur Jack

L’Etrange Noël de Monsieur Jack

| Henry Selick, direction artistique de Tim Burton |  1993 |  Américain |  1h13 |  Comédie musicale, conte macabre | 

Film en « stop-motion » (animation image par image)

Jack Skellington, fatigué d’être le grand ordonnateur des festivités dans la ville d’Halloween, décide de partir. Il découvre par hasard la ville de Noël qui rayonne de joie et de liesse. Il rentre chez lui avec la ferme intention de contrôler la fête de Noël et fait kidnapper le Père Noël. Toute la ville d’Halloween se met alors au travail pour fabriquer des cadeaux aussi horribles que terrifiants. La nuit de Noël, Jack part offrir aux enfants ses macabres présents…

Commentaire : Ce film a fait date dans le cinéma d’animation par sa qualité technique et esthétique. 400 expressions de visage ont ainsi été modelées pour Jack. Le DVD offre des commentaires audio et un making-off sur la fabrication du film. Henry Selick a réalisé d’autres longs-métrages d’animation selon la même technique : James et la pêche géante, Touchstone Pictures (1996) ; Coraline, Focus Picture (2009). Tim Burton a lui aussi coréalisé d’autres films d’animation : Vincent (1982) ; Les Noces funèbres avec Mike Johnson, Warner Bros (2005).


Le Roman de Renard

Le Roman de Renard

| Ladislas et Irene Starewitch |  1930 |  Franco-russe |  1h13 | 

Film en « stop-motion » (animation image par image)

Le Renard est toujours prêt aux plus grandes facéties, même devant la cour de Lion. A tel point que celui-ci n’hésite pas à le jeter en prison. Mais Goupil, lors d’une audience, lui fait miroiter l’existence d’un fabuleux trésor. Il est aussitôt libéré. S’apercevant de la supercherie, Noble le Lion ordonne le siège de Malpertuis, le château de Renard.

Commentaire : Starewitch tourna quasiment seul à Paris ce long métrage en noir et blanc, animant des personnages habillés de daim, de velours et de cuir, auxquels il donne véritablement vie : respiration, mouvements des yeux, etc. Ayant commencé sa carrière en 1909 en Russie, avant de s’installer en France en 1920, Starewitch a réalisé une cinquantaine de films d’animation jusqu’à sa mort en 1965.


Le Petit chat curieux

Le Petit Chat curieux

| Goda Tsuneo |  2006 |  Japonais |  1h00 | 

Film en « stop-motion » (animation image par image)

Les péripéties d’une petite chatte appelée Koma, qui s’invente un monde de marionnettes (mise en abîme touchante de l’artefact artisanal qui crée à son tour). Elle rencontre, entre autres, un fantôme qui se joue d’elle, un oiseau revanchard ou un yéti pelucheux. Ces aventures la font passer par toutes les émotions : peur, curiosité puis tendresse de l’amitié spontanée des premières années.

Commentaire : Ce film d’animation traditionnelle est fait avec quelques bouts de chiffon et des marionnettes animées suivant la technique du « stop-motion ». Cette petite production japonaise destinée aux tout-petits est vite devenue culte dans son pays d’origine.


Le Fil de la vie

Le Fil de la vie

| Anders Rønnow-Klarlund |  2004 |  Britannique, danois, norvégien et suédois |  1h30 |  fantastiqueF | 

Film en "live action " (prise de vue réelle)

L’empereur d’Hébalon meurt dans des circonstances dramatiques, emportant dans la tombe un terrible secret. Comme les Hébaliens craignent que leurs ennemis ne profitent de cette situation troublée pour les attaquer, la loi martiale est déclarée. Le jeune prince Hal Tara entreprend un long voyage pour venger la mort de son père.

Commentaire : Cette production a été entièrement réalisée avec des marionnettes à fils (115 marionnettes, 10 km de fils) manipulées par 22 des plus grands marionnettistes d’Europe et des Etats-Unis, assistés d’une équipe de 150 personnes. Ce film présente une double originalité dans le monde de l’animation, et un double intérêt du point de vue de la marionnette : non seulement les personnages sont des marionnettes, mais de plus leurs fils sont visibles et jouent un rôle dans l’intrigue.


La Nounou 1, 2 & 3

La Nounou 1, 2 & 3

| Garri Bardine |  1997-2005 |  Russe |  1h18 | 

Film en « stop-motion » (animation image par image)

Un petit garçon esseulé décide de se fabriquer lui-même une nounou en chiffons pour lui tenir compagnie le soir de Noël. Et comme dans tous les jolis contes, la Nounou en question, nommée Choo-Choo, va prendre vie et redonner espoir au bambin en l’emmenant dans de merveilleuses aventures.


Krysar, le joueur de flûte de Hamelin

Krysar, le joueur de flûte de Hamelin

| Jirí Barta |  1985 |  Tchèque |  0h53 |  Fantastique | 

Film en « stop-motion » (animation image par image)

Au Moyen-âge, dans une ville où règnent la méchanceté, la jalousie et l’avarice, les rats envahissent soudain les sous-sols, puis les maisons, mangent la nourriture et volent les bijoux. Un mystérieux personnage, joueur de flûte, surgit alors de nulle part et promet aux habitants de les débarrasser des rats en échange d’une récompense.

Commentaire : Film d’animation en techniques mixtes avec des marionnettes en bois, Krysar s’appuie sur des décors envoûtants et une parfaite animation des personnages. Par sa mise en scène, ce film adapte magnifiquement cette célèbre légende allemande du Moyen-âge qui stigmatise les défauts de la nature humaine.


Jan Svankmajer, courts métrages

Jan Svankmajer, courts métrages volume 1, 2 et 3

| Jan Svankmajer |  2005 |  Tchèque |  1h05 | 

Films en techniques mixtes

Commentaire : Jan Svankmajer est l’un des cinéastes d’animation les plus importants de sa génération. La vision novatrice de cet artiste aux multiples talents, membre du groupe surréaliste de Prague, offre une perception inédite du monde. Svankmajer émerveille, surprend ou dérange avec son univers surréaliste où se côtoient différentes formes d’art : théâtre de marionnettes, théâtre d’objet, dessins, modelage…


Fantastic Mr. Fox

Fantastic Mr. Fox

| Wes Anderson |  2010 |  Américain |  1h28 |  Comédie, aventure | 

Film en « stop-motion » (animation image par image)

Après douze ans de vie familiale paisible, l’existence bucolique est trop pesante pour les instincts animaux de Mr Fox, le plus rusé des voleurs de poules. Il décide de revenir à son ancienne vie de voleur et, ce faisant, met en péril non seulement sa femme, son fils Ash, mais aussi la communauté animale tout entière. Coincés sous la terre, sans assez de nourriture pour tout le monde, les animaux commencent à se rassembler pour lutter contre Boggis, Bunce et Bean, trois odieux fermiers déterminés à attraper ce trop audacieux renard.

Commentaire : Réalisée avec des poupées filmées en « stop motion », cette adaptation du livre « Fantastique Maître Renard » de Roal Dahl, est une merveille de drôlerie, de tendresse et de nostalgie, à la technique parfaitement maîtrisée.


Dark Crystal

Dark Crystal

| Jim Henson |  1983 |  Britannique |  1h35 |  Fantastique | 

Film en "live action " (prise de vue réelle)

Il y a plusieurs milliers d’années brillaient trois soleils, qui formaient une conjonction tous les 2 000 ans. Mais un jour, une terrifiante explosion plongea la terre dans l’obscurité et le Crystal, force de vie et d’intelligence s’éteint, laissant place au règne de terreur des Skeses, créatures foncièrement méchantes. Le dernier survivant du peuple Gelfling, Jen, fut alors chargé par un grand maître de retrouver un morceau du précieux Crystal.

Commentaire : Tous les personnages du film sont des marionnettes « animatroniques » (manipulées à distance au moyen de tiges, de câbles, et d’ondes radio – téléguidage). Au moment de sa sortie, il a été présenté comme le premier film en « live-action » (tourné en temps réel, contrairement au « stop motion ») sans êtres humains à l’écran, et une vitrine pour l’animatronique de pointe. Des acteurs à l’intérieur des marionnettes assuraient les mouvements de base des figures plus grandes.


Barry Purves : his intimate lives

Barry Purves : his intimate lives

| 1989-2001 |  Britannique |  1h43 | 

Film en « stop-motion » (animation image par image)

Les six films réunis sur ce DVD retracent la carrière de ce maître du cinéma d’animation de marionnettes : Next (1989), Screen Play (1992), Rigoletto (1993), Achilles (1995), Gilbert & Sullivan : The Very Models (1998), Hamilton Mattress (2001).

Commentaire : Egalement acteur et metteur en scène, passionné de théâtre, Barry Purves est à la fois l’auteur, le réalisateur et l’animateur de films maîtrisant de bout en bout l’art de l’animation de marionnettes. Ses films ont remporté plus de 60 prix internationaux. Dès son premier court-métrage, Next, où un apprenti comédien est condamné à résumer devant un directeur de théâtre indifférent les 37 œuvres de Shakespeare, Purves a su allier un récit au rythme effréné et une réalisation technique quasi-parfaite d’une virtuosité constante.


Documentaires


Théâtre d’ombres et de marionnettes en Chine

| Jacques Pimpaneau |  1980 |  0h25 | 

Ce documentaire traite des différents théâtres de marionnettes en Chine présentant des spectacles d’opéra : théâtres d’ombres, marionnettes à baguettes de Chaozhou, marionnettes à tiges du Guangdong, marionnettes à gaine et à fils du Fujian et de Taiwan. Sont présentés plusieurs extraits de pièces, toutes classiques à l’exception d’un opéra révolutionnaire. Les plans sur le spectacle sont entrecoupés d’images des marionnettistes et du public attroupé devant le castelet. L’auteur explique la constitution des différentes marionnettes, leur manipulation et les possibilités de mouvements et d’expressions ; la nature des spectacles ; la partie musicale ; le thème des pièces dont des extraits sont présentés.


Royal de Luxe & le mythe du Géant, et Les Voyages du Royal de Luxe

Royal de Luxe & le mythe du Géant, et Les Voyages du Royal de Luxe 

| Dominique Deluze |  3h20 | 

Depuis 1979, la compagnie de théâtre Royal de Luxe, fondée par le metteur en scène Jean-Luc Courcoult, fait voyager ses marionnettes géantes de ville en ville. Avec un premier DVD consacré au Géant tombé du ciel, figure légendaire du Royal de Luxe, à son « Retour d’Afrique » accompagné de son fils le Petit Géant noir et aux « Chasseurs de girafes », Dominique Deluze revient sur l’inauguration d’une forme de spectacle vertigineuse qui a profondément marqué la création artistique et le théâtre de rue en particulier. Dans un second DVD, trois documentaires parcourent le monde sur l’espace de presque 20 ans, des débuts du Royal jusqu’à leurs fabuleuses installations en Afrique et Chine.


Les Marionnettes de Jiri Trnka

| Bruno Sefranek |  1956 |  0h24 | 

Découvrez l’envers du décor des films de Trnka et vivez chaque étape de sa création : du premier croquis à l’animation image par image, en passant par l’articulation des précieuses marionnettes. Ce documentaire a obtenu une mention spéciale au Festival de Cannes de 1956.


Le théâtre du pauvre

| Philippe Grand, Auteur scientifique : Marie-Claude Groshens, Pierre Soulier, Philippe Jessu |  1978 | 

Evocation du théâtre de marionnettes imaginé et créé par des ouvriers pour un public d’ouvriers, dans le nord de la France et en Belgique, à travers ses créateurs, les théâtres, les personnages, le répertoire traditionnel et contemporain. A Roubaix, Louis Richard créa un théâtre de marionnettes qui a existé jusqu’en 1940. Ses petits-enfants évoquent les salles où se donnaient les spectacles, les décors, la fabrication et le mécanisme des marionnettes à fils, le répertoire joué au canevas. Des extraits de pièces sont joués dans des musées de marionnettes (Musée de la vie wallonne à Liège, Musée de Picardie). A Bruxelles, au théâtre Toone, la tradition des marionnettes à fils et à tringles a été reprise et ce théâtre a connu un grand succès jusqu’en 1963. Dans la même ville, au quartier des Marolles, la troupe du théâtre Pedrol i Fernanda veut recréer la tradition.


Le Grand Cirque Calder 1927,

Le Grand Cirque Calder 1927

| Jean Painlevé |  1953-1955 |  Français |  0h43 | 

Ce « film de copain » de Jean Painlevé est le premier tourné sur le célèbre cirque que Calder fabrique à Paris entre 1926 et 1931. C’est aussi le plus complet avec un total de vingt-huit attractions. Painlevé veut donner du cirque « la vision d’un spectateur moyennement placé », d’où l’économie de gros plans, de mouvements de caméra. Peu orthodoxe, ce parti pris de tourner un « document » n’a pas toujours été compris à l’époque. Des trois films tournés sur le Cirque de Calder, celui de Painlevé, contrairement aux deux autres, n’a jamais été mis en exploitation.


La Magie Calder

La Magie Calder

| Carlos Vilardebo |  1961-1967 |  1h05 | 

Ce DVD réunit trois films autour du travail d’Alexander Calder. Le Cirque de Calder, à la fois documentaire et vrai film d’animation, est une fameuse représentation où, avec des bouts de ficelle, Calder réussit à donner vie, avec humour et poésie, aux personnages traditionnels des arts de la piste (voltigeurs, jongleurs, écuyères, dompteurs…) en animant une troupe de 200 figurines ! Les Mobiles de Calder, entretien avec l’artiste au travail, plonge au cœur de sa création. Les Gouaches de Sandy nous amène à la découverte des méthodes et de l’extraordinaire créativité de Calder dans son atelier.


La Fin d’une tradition

| Pelikan Jiri |  1975 |  0h19 | 

Deux anciens marionnettistes frère et soeur, les Pajot-Walton, présentent leur collection de marionnettes qui appartenaient au théâtre de leur grand père et père. Ils racontent l’histoire des personnages et en actionnent quelques uns, expliquent la différence existant entre les techniques des marionnettes à tringles (plus rigides dans leurs mouvements) et les marionnettes à fils. Ils en manipulent quelques unes représentant des personnages de music hall et des personnages de théâtre.


De la religion au théâtre en Chine

| Jacques Pimpaneau |  1980 | 

Présentation de quelques cérémonies religieuses à Taiwan et Hong Kong où les spectacles (danse, théâtre, théâtre de marionnettes) ont une place importante. Ayant pour fonction de faire participer les dieux à la fête ou de leur offrir un divertissement, ils sont aussi à l’origine des arts du spectacle laïc traditionnel. Un exemple de cérémonie, un rituel d’exorcisme, intègre un spectacle de marionnettes à fils où dansent les dieux.


Anima, l’esprit des marionnettes

Anima, l’esprit des marionnettes

| Marc Huraux, sur une idée originale de Sylvie Martin Lahmani |  2005 |  1h46 | 

En filmant l’univers et le travail de quelques maîtres marionnettistes, novateurs dans l’art des marionnettes et créateurs singuliers d’un théâtre total, Marc Huraux approche au plus près l’âme de leur art funambule. Entre atelier et répétitions, instants de scène et conversations, il nous convie à un voyage sur le fil, souffle et émotion retenus. Chacun à sa manière, la Belge Nicole Mossoux, le Japonais Oishi Okamoto, le Géorgien Rezo Gabriadze, les Britanniques Liz et Gavin Glover, les Allemands Frank Soehnle et Ilka Schönbein, façonnent des mondes éphémères qu’anime seule la puissance de leur imaginaire. Avec la même minutie, la même concentration que les marionnettistes, le réalisateur regarde ces orfèvres du mouvement et de la lumière créer décors et masques, répéter un geste devant un miroir ou capte les instants suspendus d’une représentation. Ce remarquable documentaire n’existe malheureusement pas encore en DVD.


Alain Recoing, militant de son art

| Dominique Darzacq |  2001 |  1h06 | 

Alain Recoing, metteur en scène de spectacles de marionnettes et acteur manipulateur, accueille Dominique Darzacq dans sa maison en Lozère. Militant de cet art méconnu et souvent sous-estimé, il revient sur les épisodes qui ont marqué sa carrière. De ses débuts après-guerre dans les cabarets, à ses récentes créations en Afrique et en Indonésie, souvenirs de celui qui fait « parler, marcher et danser les dieux ».


Des marionnettes à la télévision


Téléchat

Téléchat

| Roland Topor et Henri Xhonneux |  Belge et français |  234 épisodes de 5 minutes | 

Destinée aux enfants, cette série est une parodie de journal télévisé sur Téléchat, la « télévision des objets ». Il est présenté par des marionnettes, filmées en prise de vue réelle, une autruche (Lola) et un chat (Groucha). Micmac, le micro de Groucha, est vivant et ne se prive pas d’intervenir. Le ton y est assez critique sur la télévision, la course à l’audience ou les « parachutages ». Ce programme a reçu plusieurs récompenses, dont le Prix de la meilleure émission francophone pour enfants au festival de Cannes en 1984.

Créée et diffusée par Antenne 2 à partir du 3 octobre 1983 dans l’émission Récré A2, puis sur La Cinquième à partir de décembre 1995. En Belgique, la série a été diffusée sur la RTBF de 1983 à 1985 et reprogrammée en 1997.


Les Guignols de l’info

Les Guignols de l’info

|

Parodie de journal télévisé, l’émission est une caricature du monde politique, des médias, des personnalités et plus généralement de la société française et du monde actuel. L’émission est partie d’une idée d’Alain de Greef qui désirait un équivalent français de Spitting Image (émission de télévision satirique diffusée sur le réseau britannique ITV de 1984 à 1996 mettant en scène des marionnettes en latex). Initialement, une vingtaine de marionnettes avaient été fabriquées pour l’émission qui en compte aujourd’hui plus de 300. La conception et la réparation des marionnettes en latex est assurée par quatre permanents, sous l’égide d’Alain Duverne, créateur original des marionnettes qui travaille d’après des caricatures de Bruno Marty. Les marionnettes sont manipulées en direct par deux marionnettistes chacune, l’un s’occupant de la bouche et des yeux à l’aide d’une pompe, l’autre s’occupant des bras.


Le Muppet Show

Le Muppet Show

| Jim Henson |  Américano-britannique |  120 épisodes de 24 minutes | 

Cette série, présentée par Kermit la grenouille dans le rôle du directeur de théâtre, propose une succession de sketches et de numéros musicaux réalisés par les marionnettes de la troupe (les Muppets) autour d’une guest star humaine, issue du monde du cinéma, du théâtre ou de la musique. Les marionnettes du Muppet Show, créées par Jim Henson, sont d’abord apparues dans Sesame Street, une célèbre émission américaine destinée aux enfants. Elles étaient manipulées en direct et filmées en prise de vue réelle. Jim Henson, l’un des plus importants marionnettistes de l’histoire de la télévision, a créé d’autres émissions avec des marionnettes (comme Fraggle Rock) et réalisé deux longs-métrages d’animation, Dark Crystal (1983) et Labyrinthe (1986).

Diffusée entre 1976 et 1981 sur le réseau ITV1. En France, la série a été diffusée à partir de 1977 sur Antenne 2.

Edition DVD : Disney (les droits de la série ont été rachetés en 2004 par la Walt Disney Company).


Le Manège enchanté

Le Manège enchanté

| Serge Danot |  1964 à 1975 |  500 épisodes de 5 minutes | 

Le Manège enchanté est une série télévisée française destinée aux petits enfants, mettant en scène des marionnettes filmées en « stop motion ». Elle met en scène le manège du Père Pivoine sur lequel s’amuse la petite Margote. Zébulon, un personnage monté sur ressort, la transporte grâce à une formule magique, « Tournicoti, Tournicoton », au pays du Bois Joli. Elle y retrouve ses amis : Pollux le chien (à l’accent anglais), Azalée la vache, Ambroise l’escargot, Flappy le lapin et le Bonhomme Jouvence, un jardinier commençant toutes ses phrases par « Hep Hep Hep ».


Le Bébête show

Le Bébête show

| Jean Amadou, Stéphane Collaro et Jean Roucas

Le Bébête show n’était à l’origine qu’une séquence des émissions Co-Co Boy puis Cocoricocoboy (de 1984 à 1986), avant de devenir en 1988 une émission à part entière. Librement inspirée du Muppet Show, cette émission utilisait des marionnettes, tirées de caricatures dessinées par Jean-Yves Grall et conçues par Alain Duverne, filmées en prise de vue réelle, pour satiriser les politiciens du jour. Les références au muppet se sont progressivement estompées, jusqu’à ce que les nouveaux personnages n’aient plus aucun rapport avec l’émission américaine.


L'Île aux enfants

L’Île aux enfants

| Christophe Izard |  968 épisodes de 20 minutes | 

En 1974, Jean-Louis Guillaud, président de la troisième chaîne de l’ORTF confie à Christophe Izard l’adaptation pour la France de l’émission américaine Sesame Street. Entouré d’une équipe de quelques personnes, dont le marionnettiste Yves Brunier, il crée L’Île aux enfants et le personnage de Casimir (marionnette habitée par Yves Brunier). À partir de la rentrée 1976, l’émission ne reprend plus les séquences de Sesame Street mais est composée à 100% de productions françaises. Face au succès de Récré A2 dès 1979 sur la chaîne concurrente, l’audience de l’émission s’érode et Christophe Izard met alors fin à l’aventure. Les meilleurs épisodes de l’émission furent néanmoins rediffusés sur Canal J de 1993 à 1998 et sur France 5 dans Bonsoir les zouzous en 2002-2003.